Les arnaques Noahsiennes

Hier. 22h15.
J'étais tranquillement allongée devant mon poste, façon épave échouée, à mater tranquillement la finale de Pékin Express avec le Daron. Entre deux "go, go, go!!" et "please it's very important", je sens mon estomac chouiner. Évidemment, j'étais en retard pour ma collation de 10h, comme les mômes, avec 12h de décalage!



Une pression sur le bouton "pause" de la télécommande plus tard, je suis la préposée au "cherchage de 'onneries sucrées- grasses-bouh-pas-bonnes-pour-la-santé". Soit dit en passant, le contrôle du direct est juste la plus belle invention à destination parentale (sérieux ? Les sans-enfants l'utilisent aussi??) depuis celle de la nounou, sans qui j'aurais passé mon existence à ne voir que des morceaux de films hautement intelligents tels que Les Kaira ou encore Transformers (est-ce vraiment utile de préciser "pour le Daron"?). Imagines, j'aurais continué à vivre sans savoir que Lexi Grey ne finirait jamais dans les bras du beau Docteur Glamour pour cause de décès inopiné sous la carcasse d'un avion! Nan, vraiment, ça aurait été un beau gâchis! Pour elle comme pour moi par ailleurs...Mais ceci est une autre histoire, j'y reviendrai dans un prochain article.

Mais pourquoi...pourquoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii???

Bref, je me traîne jusqu'au salon, j'embarque mes cookies sous un bras, les REM (pas le groupe de rock, les biscuits choco!) du daron sous l'autre. Je ne peux m'empêcher de passer la tête dans l'entrebâillement de la porte noahsienne pour guetter mon coquin endormi. J'adore le regarder dormir, c'est tellement rare que je profite de ce moment de calme...
Le Noahsien est allongé sur le côté, les mains au-dessus de la tête, la bouche mi-close d'où s'échappe le fabuleux parfum d'un fennec crevé depuis 6 mois. Il tient encore dans ses mains les livrets d'horaire de train qu'il a pécho le jour-même à la gare, et que je lui avais permis de lire "5 minutes et après dodo hein!". Ne cherche pas pourquoi, mon môme est un accroc des heures, dates et villes: les horaires des trains sont donc pour lui aussi excitants qu'une paire d'escarpins à moins de 30€ pour ma pomme. Oui, je suis shoesaddict, je n'ai pas QUE des qualités, pardon.

Comme dans un bon vieux mélo bien pourrave (que je peux mater sans en rater une seule seconde je te rappelle!), c'est le moment guimauve de  l'histoire. Instinctivement, je penche la tête sur le côté, un sourire aux lèvres, une larmichette au coin de l’œil et je pense en moi-même (oui, je sais, je ne peux pas penser en quelqu'un d'autre...) que je suis la plus chanceuse du monde. Il sera bien temps de me demander ce que j'ai fait pour mériter ça quand il se réveillera !
J'interromps ma minute de niaiserie, le Daron s'impatiente. Je les entends grogner, lui et son estomac. Je prend tout juste le temps de retirer les feuillets des mains du Noahsien, histoire d'éviter l'éventuel drame du lendemain matin s'il découvrait ses "précieux" horaires froissés ou, comble de l'horreur, déchirés, et je m'apprête à lui faire le dernier bisous quand soudain....

[Suspense]
...le Noahsien ouvre les yeux, maintenant la pression sur son trésor senefecien pour m'empêcher de les lui prendre, tout en me déclamant "Non, mais, Mummy, je lisais pas, juste je les tiens"!!!
Je suis abasourdie, le Noahsien ne dormait pas et faisait semblant pour ne pas que je m'en rende compte! Ceci dit, il est quand même vachement doué, je ne m'étais rendue compte de rien! Faut dire c'qui est, c'est un bon comédien... mais j'étais trop vexée (de m'être fait berner) et déçue (qu'il ait osé mythoné - action de raconter des mythos - sa mômmy d'amour !) pour m'en rendre vraiment compte!

Mummy furax est alors entrée en action.

Sourcils et ride du lion de la daronne vénère, au maximum de sa froncitude.
Groz'yeux s'est ramené pour compléter le tableau!
Puis, évidemment, le mode "pourissage de Noahsien" s'est enclenché. Naméo faut pas déconner quand même!Qu'il ne dorme pas encore, soit... mais qu'il ai osé faire semblant de dormir: ça, j'avoue, me reste en travers de la gorge!

Bon, d'accord, ne suis peut-être pas maligne, ou le Noahsien l'est plus que moi, voire même les deux - sois indulgent, c'est mon seul héritier...pour le moment - mais je ne pensais pas qu'il était déjà aussi adepte du filoutage!!
Ça m'a au moins servi de leçon, et, depuis, quand j'ai un doute sur son endormissage: un simple "guilli" (non, pas la chaîne 18 mais une chatouille si tu préfères) et je suis fixée: c'est bien la seule chose à laquelle il n'a pas encore trouvé de remède...pour l'instant, tout du moins...

Il faut être prit pour être apprit, dit-on. C'était le cas.
Une fois mais pas deux, par contre!

Commentaires

Articles les plus consultés