Terrible Two: La nuit je m'en...

...dors jamais bien longtemps. Ni facilement.
Ce titre de Bashung - oui avec une "faute", c'est voulu - me trotte régulièrement dans la tête et pourrait être l'hymne actuel du Léozien.
miroir



Depuis maintenant plus d'un mois, son sommeil est complètement perturbé. Et lui avec. Je t'en avais déjà parlé il y a quelques semaines et je n'ai pas eu à chercher longtemps sa cause: le Terrible Two est en marche.

"J'ai dans les bottes des montagnes de questions"

Le Terrible Two: cékoiça? Une sorte de crise d'adolescence des Deuzans (aux alentours en tout cas) avec prise de conscience par le Mini de son individualité, et de son pouvoir de dire "non" tout en faisant à peu près ce qu'il a envie. Crise, refus, test de nos limites, opposition font partie du package du TT.
La crise peut se dérouler à peu près partout et tout le temps. Pendant les repas - sa Majesté Léozienne veut manger tout comme nous, moutarde et harissa en sus, c'est pratique - ou dans les magasins - impossible de ressortir d'une boutique sans une babaaaa sinon c'est la crise - et surtout, surtout le soir au coucher. Sans compter la nuit.

Alors on - enfin le Daron dois-je l'avouer - passe un temps fou à le coucher, obligé de rester à ses côtés, main dans la main, jusqu'à ce que sa Majesté s'endorme. Rajoutes à ça au moins un réveil chaque nuit où les hurlements ne cessent que lorsque le Léozien échoue finalement dans le lit parental.
Oui, je sais, c'est mal - tu peux bien me jeter la première pierre - mais pour l'instant on a pas trouvé mieux. Et si t'as mieux à proposer, surtout n'hésites pas hein!

"La nuit je mens, je prends des trains à travers la plaine" 

Prendre des trains dans la tronche, c'est à peu près notre impression au Daron et à moi, chaque matin au réveil. On a pourtant essayé plusieurs méthodes - dont la fameuse méthode homéopathique dont je te parlais dans mon dernier billet - mais jusqu'ici on échoue lamentablement. Les couchers sont toujours larmoyants et stressants, mais pas que! Les crises sont multiples et il devient effectivement compliqué de garder notre calme face à ce petit ange devenu démon en à peine quelques semaines, d'autant plus avec la fatigue qui s'accumule chaque jour un peu plus.

Alors oui, savoir que cette période a un début et une fin (oui mais quand?) et arrive à tous les Minis aide à déculpabiliser: nous, Parents, ne sommes pas responsables de ces crises mais en revanche c'est bien à nous d'essayer de les désamorcer.
Et, oui, il y a des astuces - j'en reparlerai certainement prochainement - qui peuvent aider, un temps soit peu, à atténuer les crises quand elles se présentent mais évidemment aucune formule magique pour l'éradiquer, si ce n'est...du temps et donc de la patience...

"La nuit je mens, je m'en lave les mains"

...et si tu as des astuces qui ont fait leurs preuves, pas des trucs que tu lis dans les magazines ou sur internet et qui finalement sont bien beaux sur le papier mais qui ne fonctionnent jamais, alors surtout, SURTOUT: n'hésites pas (je vais pas te supplier quand même) les commentaires sont ouverts !

Martine parodique bébé
On y pense justement #seconddegreinside

Commentaires

  1. Ton article tombe à pic ! J'essayais de comprendre le caractère de cochon qu'avait ma fille depuis quelques semaines, mais avait mis aussi ça sur le compte de ma deuxième grossesse.
    Je n'ai pas d'astuces à te donner. Nous on ne cède pas à la maison malgré les pleurs, les cris, et les objets jetés au sol. C'est parfois très très très dur de se contenir quand on a envie de hurlerr "mais calme toiiiiiii (et bien d'autre chose)", mais finalement notre fille se fatigue plus que nous j'ai l'impression.
    Pour la nuit, on a de la chance pour le moment, elle dort toujours aussi bien. Espérons que ça dure !

    Bon courage à toi et au papa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà, félicitations pour ton 2ème!! Effectivement, cette belle nouvelle peut aussi jouer sur son comportement: surement un peu de tout ;-)
      Je crois que les courtes nuits font que, parfois, on cède mais dans l'ensemble on essaye de tenir aussi!
      Allez, on est plus fort qu'eux, on les aura !!

      Supprimer
  2. Oooooh, tu me fais peur ! BabyTea approche des deux ans et s'affirme de plus en plus. Mais je n'avais jamais pensé que ça pourrait avoir une répercussion sur son sommeil. Arg ! J'espère qu'il y échappera (oui je sais j'ai de l'espoir)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai peut-être noirci un peu le tableau: il est largement probable que tu passes à côté!! Tu viendras m'en parler tiens :-)

      Supprimer
  3. Ah mais je suis en plein dedans: 2 et 4 ans, le 4 ans se couche de plus en plus tard, et est incontrolable, depuis qu'il sort du lit. Le petit bein va bientôt en sortir :-( BOUHHHHHH

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés