A cinq jours près (ou l'injustice des Minis de début d'année)

La double punition.

Contrairement à ce que laisse supposer le début de cet article, je ne suis pas passée du côté sombre du blogging en te proposant une idée d'un genre un peu particulier pour pimenter ta vie sous la couette : point du tout, je te rassure.
Ou te déçois, au choix.
(Déso)

Rien à voir même, mais bon en même temps je vois pas trop ce que ça viendrait foutre - sans vilain jeu de mots - là, sur ce petit blog à (forte) tendance familiale. Il serait donc question de punition infantile genre "au coin" ou "tu me copieras 100 fois...", ça semblerait plus logique tu me diras.
Mais non, toujours pas.

Une autre idée ?

La date fatidique...


Je crois te l'avoir dit plus d'une fois - mais si tu es comme moi et ma mémoire de poisson rouge ou que tu viens ici de façon épisodique ou pour la (toute toute) première fois (si je te l'ai mis en tête, de rien, avec plaisir), je veux bien faire un rappel - Petit Mini, alias le Léozien, est né tout début janvier il y a maintenant plus de 3 ans.
Genre il était pas pressé, au max du max du dépassement de terme (en tout cas pour cette maternité, je sais que ça peut être différent ailleurs), plus 4 jours du terme prévu. Qui avait déjà été recalculé. Je te la fais courte : prévu le 4 janvier / recalcul du terme, prévu le 1er janvier / + 4 jours max = arrivé (par déclenchement donc) le 5 janvier à 18h-et-des-bananes.

Tu vas sans doute te demander pourquoi je me (et te par la même occasion) prends la tête avec mes calculs : on s'en fout de savoir le pourquoi-du-comment-de-quand il devait ou non arriver, à quelques jours près de toutes façons.
N'importe quel autre mois de l'année je t'aurais dit oui, mais précisément en janvier - et mis à part le fait que le principal étant évidemment d'avoir un merveilleux bébé en bonne santé - ça a son importance.
(Si tu es dans le même cas, je pense que tu me vois venir. Ne dis rien, veux-tu, j'entretiens le suspense).

Etre né en janvier : ça change quoi au final ?


Bon déjà, être né tout début janvier, on peut pas dire que ce soit le plus fun du monde non plus : Noël, Nouvel-An, et pile après oh ton anniversaire ! Et walou le reste de l'année donc, du 100% concentré en 10 jours. Et tout ce qui avec donc.
Les cadeaux 2 en 1 "tiens, c'est pour Noël et ton anniv" mais toi qui est né(e) en juillet : est-ce que je t'offre un seul cadeau pour les 2 occasions hein ? Bah non, donc là, pareil t'as vu.
(Coucou les anti-consuméristes, oui tu as raison il n'y a pas que les cadeaux dans la vie je sais, je sais mais fais pas semblant de pas comprendre ce que je veux dire, ça serait sympa, merci bisous)

A côté de ça, fêter son anniversaire en plein hiver est toujours moins sympa qu'au printemps/été tu en conviendras, quelque soit l'âge, sauf éventuellement si tu vis sous les Tropiques mais ici, avec notre bon vieux climat tempéré, où janvier est généralement le mois le plus froid de l'année, tu peux moyennement imaginer une grande fête dans ton jardin ou dans tout autre endroit extérieur. Bon à part si tu veux faire une sortie ski ou un anniversaire sur le thème esquimau, certes, mais sinon tu peux à peu près remballer toutes tes suggestions de fiesta extérieure, une simple après-midi dans le jardin (pour les plus jeunes) ou un apéro sur la terrasse (pour les plus heu moins jeunes).

Bref. Première peine.


Deubeul punicheuns !

Et pour les parents ?

Au tour des Daron.ne.s de morfler.
Que je te mette en situation : tu as un ou plusieurs Minis, tu travailles (à temps plein ou non) donc tu fais garder ton ou tes Minis pendant que tu bosses, et d'ailleurs tu bosses en partie pour pouvoir payer les frais de garde. CQFD oui je sais, mais c'est un autre débat/choix.
L'Etat Français par le biais de la CAF, dans sa grande mansuétude, te fait parvenir un petit complément (en fonction de tes revenus évidemment) pour que tout ton salaire ne soit pas directement versé à ta nounou/crèche.

Et puis comme il est vachement malin et réfléchi l'Etat Français (ou alors qu'il s'en fout purement et simplement), il te réduit tes prestations dès que ton Mini a 3 ans, vu que à cet âge-là il va à l'école et donc tu payes moins de nounou/crèche. Bah ouais, logique quoi.
Ah oui mais non : tous les Minis ne vont pas à l'école dès leur troisième bougie soufflée en fait. Comme tu vois Petit Mini par exemple, il est donc né le 5 janvier mais n'ira à l'école qu'en...septembre prochain, eh oui. La non moins merveilleuse école du coin n'acceptant aucun minot de moins de Troizans, ni en cours d'année, ni exception, ni chantage, ni quoi que ce soit : adepte de la règle c'est la règle, même genre que Dura Lex, Sed Lex (la loi est dure mais c'est la loi).
Pas du tout obtus d'esprit soit dit en passant, mais soit.

Une perte plus qu'effective 

Et donc, comme des milliers/millions (aucune idée de la propension) de parents, je vais continuer à travailler (tout comme le Daron hein bien sûr) et mon salaire ne va - lui - pas évoluer, mon Mini va continuer à aller chez sa nounou tout en me demandant presque chaque semaine si il va à l'école aujourd'hui (et c'est quand dis Maman) et son salaire n'évoluera peu ou proue , mais par contre nous percevrons moitié moins de "complément de libre choix du mode de garde".
Moitié moins.
Double peine. Celle-là bien plus lourde en ce qui nous concerne, et j'en ai pour 8 mois ferme.

Alors bien sûr, j'en ai parlé autour de moi et notamment sur un groupe dit "de mamans" pour avoir les avis et expériences des unes...et des unes donc. J'ai lu toutes celles qui compatissaient pour avoir vécu subi la même chose, j'ai lu celles qui sont résignées à cette idée (contrairement à moi) parce que voilà le système est me**ique mais il est irréversible et j'aurais beau faire ce que je veux ça n'y changera rien, j'ai aussi lu celles qui trouvaient qu'on avait quand même pas mal de chance en France d'avoir ce genre d'aides (coucou ma copine suisse) (et elles n'ont pas tort) tout en admettant que ce n'est pas parce qu'il y a pire ailleurs qu'il faut se contenter de ce qu'on a ou encore celles ....

J'ai surtout lu celles qui ont été dans l'obligation de s'arrêter de travailler pour réussir à continuer à gérer leur budget, pour ce qui est d'aider les femmes devenues mères dans leurs carrières professionnelles, on repassera (sans doute au propre comme au figuré donc).

Une injustice réelle et reconnue

Tu vas me dire que j'enfonce des portes ouvertes, que ce n'est pas nouveau, limite que je débarque sur ce sujet. Effectivement.
En faisant quelques recherches j'ai retrouvé un rapport de la CNAF (Caisse Nationale d'Allocations Familiales) alertant sur cette inégalité, ou plutôt cette iniquité, rapport datant...de 2014. Je cite :

[...] une inégalité dans la compensation du coût de l’enfant selon son mois de naissance se traduisant en termes d’inégalités relatives de niveau de vie les quatre premières années suivant sa naissance.

Donc clairement, tout le monde est au courant, il y a même de très jolis tableaux Excel avec les écarts de niveau de vie selon le mois de naissance de l'enfant où je découvre (je résume hein) un écart de niveau de vie de la famille de 13% inférieur dans le cas où le benjamin est né en janvier comparé plutôt qu'en décembre par exemple.
Non mais plus de dix pour cents de différence, sérieux c'est énorme. Et je pense surtout à ce qui se cache derrière ce pourcentage : les vrai.e.s "gens", toutes ces familles concernées, qui galèrent pour avoir eu le "tort" de ne pas être né.e le bon mois. Une injustice réelle.

 Alors qu'est-ce qu'on fait ?


Suite à ce rapport, qui date donc de 2014, j'ai bien essayé de chercher une suite, une volonté de changer cet état de fait : mais non, rien. On pointe du doigt puis on passe à autre chose, sans doute. (Il est possible que je me trompe bien sûr, je n'ai évidemment pas accès à tous les documents de l'administration française, mais sans autre information, j'en suis là dans mes réflexions).


En même temps, c'est sans doute notre faute : à nous de calculer notre coup - avec mauvais jeu de mots - au moment de la conception, c'est certainement plus facile que de créer un système équitable entre tous.tes.

(D'ailleurs on est bien assez c** pour avoir fait la même chose 2 fois de suite vu que notre premier est né en février #blasé)






Commentaires

  1. Coucou
    Tu m'as interpellé avec ton post facebook alors me voilà, guidée par la curiosité. ^^
    Figure toi que moi, c’est totalement l’inverse : mes enfants sont de fins d'année. Donc ils sont rentrés en maternel alors qu'ils n'avaient pas encore trois ans. Donc coup, je ne me suis jamais posée la question mais effectivement je comprends ton interrogation sur le sujet !
    Passe une belle soirée


    RépondreSupprimer
  2. Coucou! Je suis née en janvier et j’avoue que pour les cadeaux c’est triste car j’ai toujours eu tout d’un coup! Et ça encore aujourd’hui lol puis après le reste de l’annee on a plus rien lol après oui fêter son anni l’hiver c’est pas le top!!

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ton article je ne me suis jamais penché sur ce sujet

    RépondreSupprimer
  4. Bibouchon_lifestyle18 avril 2018 à 22:57

    Mon dernier fils est de debut janvier aussi. Je me suis totalement retrouvé dans ton article. J'adore

    RépondreSupprimer
  5. ma fille est née en juin, il parait que c'est le mois idéal pour une place en crèche, l'entrée à lécole,blabla... sauf qu'on n'a jamais eu de place en crèche lol. Je comprends cependant ta frustration, tu te dis "ah si il était né en décembre"bref ...l'école devrait être ouverte dès 2 ans 1/2 selon moi

    RépondreSupprimer
  6. Personnellement, je suis née en juillet, et mon anniversaire passait toujours à la trappe à cause des vacances. Tout le monde est absent ! C'est pas beaucoup mieux :) Par contre, c'est vrai que je ne suis pas maman et je n'avais pas pensé aux aides de l'Etat. C'est un peu dingue quand même... En attendant, courage jusqu'en septembre !

    RépondreSupprimer
  7. Pointer du doigt et ne rien faire pour que les choses changent, c'est la loi française dans toute sa splendeur ! On sait que ça ne va pas mais entre ce qui est incohérent, inadapté, injuste, il y en a tellement à changer que finalement rien n'est fait (malheur à celui qui prendra la responsabilité! ) => ce ne sont pourtant pas les rapports/études et constats qui manquent!
    Je comprends ton sentiment

    RépondreSupprimer
  8. coucou même chose ici car les enfants sont nés en mars... Et du coup ils sont entrés en maternelle qu'à leurs trois ans et demi. Même chose pour les 7 ans ou paf t'as plus rien et ce sera la même aux 10 ans où les cesu ne marcheront plus pour la cantine... Mais tu sais pour les enfants nés en novembre c'est pas facile non plus car double peine des cadeaux aussi et décalage avec les enfants de leur tranche d'âge...

    RépondreSupprimer
  9. Oh punaise, quelle galère... Nous ça a fait juin juin août, donc beaucoup de chance... Mais c'est fou que tout le monde sache et que personne ne fasse rien !!!! C'est pourtant pas compliqué de dire qu'on perçoit les aides jusqu'à ce que l'enfant rentre à l'école !!!
    Et puis pour les 6 ans un autre problème va se poser... Le mien a 6 ans en août, genre il est assez grand pour se garder tout seul, c'est ça ?? Sa sœur aura 12 ans, mais je trouve que ça n'est pas encore assez grand (et mature...) pour garder son petit frère... C'est vraiment mal foutu comme système.

    RépondreSupprimer
  10. Alors, ma 2ème fille est du 16 janvier. Je te laisse deviner : 1.si c'était voulu au départ 2.ce que je pense de ton article et de cette situation! ....Et oui, gagné, je suis bien d'accord avec toi et c'est juste complètement effarant...surtout quand les écoles font du push back pour ne pas accepter l'enfant en cours d'année, même s'il est propre et parfaitement éveillé. Bref, on n'y pense pas toujours avant, et on ne peut pas forcément faire autremement, mais si j'avais pu la faire naître juste le mois d'avant, j'aurais préféré!

    RépondreSupprimer
  11. L'administration française est plutôt connue pour ces injustices de toute façon.. C'est malheureux mais ce sont toujours les mêmes qui trinquent !

    RépondreSupprimer
  12. Hello
    C’est vrai qu’il y a mieux qu’être né en début d’année. Surtout pour les anniversaires.
    XoXo

    RépondreSupprimer
  13. Je te sens bien remonté sur cet article et je te rejoins sur beaucoup de point. Mr Loulou est de mars le coup de la Caf j'ai vécu. Idem à 6 quand tu n'as absolument plus aucune aide pour la garde. Bien évidement à 6 ans nos enfants peuvent aller et rentrer seul de l'école et se préparer à manger. Quelle mère protectrice je suis. #plaisanterie.

    RépondreSupprimer
  14. Pour la première peine je connais je suis le 28 décembre en gros j'ai jamais eu la sensation d'avoir d’anniversaire et même petite je pensais que tout le monde faisait quelque chose au 28 genre la continuité de noel et avant nouvel an hahaha
    Sinon pour la seconde arf en effet parfois niveau administration, il ce foule pas et ça bloque

    RépondreSupprimer
  15. Eh merde ! Désolée mais c'est ce que j'ai pensé en lisant ça...
    Ici je vis en Allemagne. Je t'avoue que je ne sais absolument pas comment ça se passe car maman au foyer (un peu contrainte et forcée si je ne l'avais paq voulu car pas de place en kindergarten (crèche dans laquelle ils vont jusqu'à 6-7 ans)... Ils doivent prendre les enfants gratuitement dans ma ville, à partir de 2 ans... Faute de place ma mini ayant 3 ans depuis février... Reste avec maman... Et pas de nounou ou d'ass mat ici...) bref... Je compatis même de l'autre côté de la frontière)

    Http://www.chagazetvous.com

    RépondreSupprimer
  16. c'est vrai qu'être né en janvier doit être moins fun, mais les miens sont d'aout et il n'y a jamais personne de libre, tout le monde est en vacances.

    RépondreSupprimer
  17. On est 3 de fin d'année chez moi et c'est pas forcément top non plus d'enchaîner les fêtes de fin d'année et les à nivernaises tout en même temps. Par contre pour l'école c'est mieux puisqu'on est plus jeune que les autres dans la classe ^^

    RépondreSupprimer
  18. Le système français est mal foutu ! Alors oui on a de la chance d'avoir une aide, mais en même temps on se fait taxer de partout .. Et cette aide devrait aller jusqu'à la rentrée scolaire de l'enfant, trois ans révolus ou non !
    Je ne te parle même pas de la super aide qu'on a en congé parental ... pour le vivre depuis plus d'un an, je peux te dire que financièrement, on en chie. Alors oui élever son ou ses enfants c'est super, génial, la plus belle expérience de vie et tout le tralala, mais on ne vit pas d'amour et d'eau fraiche ... ça se saurait !

    Tu l'auras deviné, comme toi, je trouve ça injuste. Et pourtant, mes filles ne sont pas de début d'année.

    Bisous

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés